Lulu Femme Nue n°1 : Premier livre
Scénario : Davodeau Etienne
Dessin : Davodeau Etienne
Couleur : Davodeau Etienne
Genre(s) : Société, Roman graphique
Éditeur : Futuropolis
Nombre de pages : 80
Dépot légal : 11/2008

© Futuropolis 2008 Davodeau / Davodeau
Auteur de la chronique : Cain

Lulu est mère de trois enfants et elle a quarante ans... sauf qu'on n'est pas dans Desperate Housewives. Lulu vit dans un pavillon, elle est au chômage, et son mari n'est ni des plus tendres, ni des plus fins... Alors quand l'occasion se présente, elle quitte tout, pour quelques jours seulement, et redécouvre la solitude, la liberté, et la femme qu'elle n'était plus.

Dans le jardin de son pavillon, ses amis racontent ses dernières semaines, et tentent de la comprendre. La voix off de son ami Xavier, qui l'a retrouvée, rythme le récit et décompose son parcours, son cheminement matériel et psychologique. Le lecteur est comme l'auditoire : un simple spectateur de cette parenthèse libératoire. Posé et crédible, le récit se déroule sans heurts, de la zone industrielle à l'hôtel, de l'hôtel au bord de mer, de la plage au camping.

La mise en couleur, douce et lumineuse, contribue à nous plonger dans cet entracte simple et sans souci, magnifiant des décors de bord de mer souvent si précis qu'on croit même reconnaître certains lieux. Il est dommage que certaines cases soient au contraire dépourvues de tout décor, d'autant que cela ne semble pas participer d'une mise en scène particulière ou faire écho aux dialogues. Dommage aussi que le trait de Davodeau (Un homme est mort) perde franchement en poésie dans la représentation des personnages, dans l'esthétique des expressions notamment. Mais la simplicité du trait sied à la simplicité de l'histoire et l'ensemble est homogène.

La fin quelque peu abrupte nous laisse sur notre faim et c'est avec quelques interrogations qu'on attendra le second tome qui devrait conclure cet excellent récit.

>> Venez discuter de la chronique sur notre forum

Notes







Scénario :
15/20
Plutôt classique mais très bien écrit et raconté

Dessin :
13/20
Personnages pas à la hauteur des décors qui sont magnifiques.

Couleur/N&B :
15/20
Douce et lumineuse, comme la parenthèse de Lulu.

Contamination :
14/20
Un album marquant et qu'on a envie de faire lire à ses amis.

Édition :
13/20
Un ouvrage de qualité, bon papier, couverture mate, mais un poil cher.