Enquêtes du commissaire Raffini (Les) n°10 : Si tu vas à Rio
Scénario : Rodolphe
Dessin : Maucler Christian
Couleur : Maucler Christian
Genre(s) : Policier
Éditeur : Desinge & Hugo & Cie
Nombre de pages : 48
Dépot légal : 01/2011

© Desinge & Hugo & Cie 2011 Rodolphe / Maucler
Auteur de la chronique : Cain

On l'avait presque oublié, il se faisait balader d'éditeur en éditeur depuis une quinzaine d'années. Revoici le commissaire Raffini pour une nouvelle enquête dans la lignée des films policiers d'après-guerre.

Été 1956, le commissaire est en vacances dans le sud de la France pour assister au mariage d'un ancien collègue. Il y fait la connaissance de la sympathique Mireille et de son détonnant fiancé, "Dario". Mais quelques jours plus tard, Mireille sollicite Raffini : Dario a disparu et un individu patibulaire lui réclame une chose que Dario lui aurait confiée... Raffini accepte de l'aider, il faut dire que Mireille est charmante. L'intrigue fait immanquablement penser aux romans policiers type enquêtes du commissaire Maigret, tout en restant vraiment convenue. Rodolphe plante ses dialogues dans un style vivant qui participe grandement à l'atmosphère de l'album.

Christian Maucler, aux commandes du dessin depuis 5 tomes, semble en osmose avec l'histoire et le thème. Il campe avec réussite certaines expressions des protagonistes, mais pèche sur les raccourcis des corps, souvent douteux (sans doute le gros point faible d'un dessin globalement réussi). Lumière et couleurs viennent ajouter à l'ambiance ce qu'il manquait de sud aux jolis paysages et aux décors soignés, et c'est sans effort que nous nous retrouvons plongés dans cet environnement où l'on peut aisément imaginer les cigales chanter.

En somme, un album idéal pour faire découvrir la BD à vos parents adeptes de séries policières, avec un héros possédant le charme rugueux et suranné de Nestor Burma.

>> Venez discuter de la chronique sur notre forum

Notes







Scénario :
12/20
Une histoire efficace mais convenue.

Dessin :
13/20
Ah, quel dommage que certains raccourcis soient vraiment ratés, car les expressions des "acteurs" sont souvent réussies.

Couleur/N&B :
14/20
Couleurs chaudes et artisanales. Vraiment pas mal.

Contamination :
12/20
Le problème reste de savoir qui est intéressé par ce genre d'album de nos jours.

Édition :
11/20
De la BD comme on en fait depuis 60 ans.