Pirates (L'intégrale)
Scénario : Bonifay Philippe, Boinet Anne
Dessin : Terpant Jacques
Couleur : Terpant Jacques
Genre(s) : Aventure
Éditeur : Casterman
Nombre de pages : 240
Dépot légal : 03/2008

© Casterman 2008 Collectif / Terpant
Auteur de la chronique : Harpye

Pirates, c'est principalement la rencontre de trois hommes : John Woodlof, officier de la marine royale anglaise, Ambroise d'Aubert, médecin de la cour banni de France et "El Gallio", fine lame de la noblesse espagnole et grand amateur de femmes. Le premier est en rébellion face aux siens, le second est en exil forcé et le troisième recherche purement et simplement l'aventure... Après un premier tome mettant en scène leurs arrivées respectives aux Caraïbes et leur rencontre, l'aventure se déploie pleinement sur un rythme nettement plus enlevé, naviguant entre "abordage" de rigueur, poursuite de la marine anglaise et recherche de trésor perdu...

Les rencontres se multiplient, et cet équipage pour le moins incongru et au top de la tolérance culturelle pour l'époque s'enrichit de Clara, jeune esclave noire recueillie par El Gallio, de Jeanne, prostituée intrigante et manipulatrice, d'une belle indigène ou encore de Paloma, chère au cœur d'El Gallio. Des femmes qui apportent chacune un élément nouveau à ce récit et l'empêchent de sombrer totalement dans les clichés. Mais pas totalement cependant, parce que si les personnages sont bien typés, tous ne bénéficient pas du même traitement. Le duo formé par le fantasque El Gallio et Clara, qui n'a pas sa langue dans sa poche, tire nettement la couverture à lui. Les autres apparaissent plus comme des seconds rôles, voire même se changent en pâles figurants à mesure que le récit progresse. Quelques regards échangés ne suffisent pas à rendre palpables les relations qui se nouent au second plan, alors même que chaque membre fondateur de cet équipage était largement présenté dans le tome 1. De plus, la narration de Bonifay (Zoo) est extrêmement décousue et l'on est vite perdu. On passe d'un groupe à l'autre, d'un lieu à l'autre, et c'est le plus gros point faible de cette série. Enfin, la conclusion précipitée, d'un réalisme surprenant pour un récit d'aventures aussi peu probable, vient ruiner les espoirs du lecteur qui aura su se laisser captiver.

Pourtant, l'ambiance est là. La mer dans tous ses états, de beaux ciels nuageux, des rivages exotiques... quelle que soit l'heure du jour et la météo, les décors et les paysages sont de toute beauté. Pour le coup, le petit format fait peu honneur au travail de Terpant (Sept cavaliers). Le style du dessin lui-même reste classique, et les personnages souffrent surtout d'une qualité de représentation très irrégulière : s'ils n'étaient pas aussi caractérisés physiquement, on aurait du mal à les reconnaître parfois tant les traits de leur visage peuvent changer d'une case à l'autre, ce qui est fort dommage pour un dessin aussi réaliste.

En conclusion, trop de défauts nuisent à cette série qui avait pourtant tous les atouts pour séduire un large public. Cette intégrale à petit prix permettra cependant de la faire connaître aux curieux, mais ceux-ci doivent savoir que la déception les guette peut-être à la fin du 5ème tome.

>> Venez discuter de la chronique sur notre forum

Notes







Scénario :
10/20
Aventure et dépaysement garantis, gâchés par une narration décousue et une fin plus que précipitée.

Dessin :
14/20
Dommage que les personnages ne soient pas toujours à la hauteur des décors, très réussis.

Couleur/N&B :
15/20
En tous lieux et par tous les temps, la mise en couleur est précise et parfois même assez envoûtante.

Contamination :
12/20
Divertissante, cette intégrale ne séduira pas tout le monde. À réserver aux amateurs de grande aventure (pas trop jeunes quand même).

Édition :
13/20
Bon rapport qualité/prix (16 € pour 5 albums), mais le format ne met pas en valeur le dessin.