Aventures de Rabbi Harvey (Les) : La sagesse et l'humour juifs au Far West
Scénario : Sheinkin Steve
Dessin : Sheinkin Steve
Couleur : Sheinkin Steve
Genre(s) : Humour, Société
Éditeur : Yodéa Éditions
Nombre de pages : 128
Dépot légal : 03/2008

© Yodéa Éditions 2008 Sheinkin / Sheinkin
Auteur de la chronique : Cain

La couverture de cet album, sans ambiguïté, donne immédiatement le ton : on parlera ici de sagesse juive... mais assaisonnée à la sauce Far West. Rabbi Harvey pointe son nez dans la petite bourgade d'Elk Spring, en déloge les bandits avec son astuce pour seule arme, et va n'avoir de cesse de faire régner ensuite l'ordre et la justice, grâce à sa répartie hors normes largement inspirée par des contes populaires juifs...

Ce qui frappe rapidement à la lecture de cet album, c'est que l'histoire, bien loin de la réalité américaine de cette époque, met en scène uniquement des juifs, du marchand au criminel en passant par les simples habitants. Et puis, il y a ces références constantes aux mythes et histoires de leur religion. On a la sensation de lire un petit cours sur l'illumination, ce qui par moment peut être fatigant... Néanmoins, toutes ces ficelles maintes fois réutilisées sont efficaces dans ce contexte et font mouche la plupart du temps, si bien qu'on a le sourire aux lèvres tout au long de l'album.

Rictus qu'on perd vite si on regarde d'un peu trop près les dessins, qui sont d'une simplicité presque pénible. Grosse tête sur petit corps de pantin, des cernes à effrayer l'esthéticienne du coin, des décors si épurés que des cartels viennent de temps en temps indiquer où on se trouve (merci du coup de main)... L'auteur avait envie de faire une BD sur un shérif Rabbin, soit, mais nous on aurait eu envie qu'il se contente d'être scénariste et qu'il ne dessine pas. D'ailleurs, sa maîtrise du noir est blanc est au niveau des dessins : basique et plutôt fade. L'ensemble est donc plutôt naïf, voire bon enfant et a l'avantage de mettre en valeur les dialogues.

Si vous n'avez pas été élevé dans la culture juive et que vous avez peur d'être perdu niveau références, rassurez-vous, l'éditeur a pensé à vous en expliquant quelques termes culturels simples en bas de page. De plus, 7 pages de suppléments viennent préciser l'origine des histoires contées dans la BD. Bienvenues dans l'ensemble, ces explications viennent néanmoins en rajouter une couche sur la morale, au cas où on n'aurait pas compris. C'est à la limite du prosélytisme, mais au moins c'est assumé, et rien ne nous oblige à prendre notre carte à la synagogue du coin. Cet ouvrage est avant tout un hymne à l'esprit juif et on peut le lire par simple curiosité culturelle, en savourant les répliques bien senties de ce rabbin.

>> Venez discuter de la chronique sur notre forum

Notes







Scénario :
13/20
Si le sujet peut surprendre le lecteur lambda, l'humour (un peu trop verbeux ?) de l'auteur semble universel et fonctionne plutôt bien.

Dessin :
8/20
Oulà, l'auteur aurait-il oublié une valeur juive importante ? Le travail. Qu'il retourne donc travailler son dessin.

Couleur/N&B :
10/20
Minimaliste, pas de nuances, pas d'ombres... rien.

Contamination :
12/20
Pour tous, les différents niveaux de lecture aidant.

Édition :
12/20
Format agréable, suppléments judicieux... mais très vite lu.