Lexique

Sources:

- MOUCHART, Benoît. La bande dessinée . Paris : Le cavalier bleu, 2004. (Idées reçues ; Arts et Culture). ISBN 2-84670-071-0

- GROENSTEEN, Thierry. La bande dessinée : Une littérature graphique . Toulouse : Milan, 2005. ( Les Essentiels Milan ; 66 ). ISBN 2-7459-1039-6

- MOLITERNI, Claude et MELLO, Philippe. Chronologie de la bande dessinée . Paris : Flammarion, 1996. (Tout l'art). ISBN 2-08-012286-X

- FERRAND, Stéphane et LANGEVIN, Sébastien. Le manga. Toulouse : Milan, 2006. ( Les Essentiels Milan ; 264). ISBN 2-7459-2049-9

 

=========================================================================

Album : livre contenant une bande dessinée.

Anime : prononcer "animé", série télévisée ou fil d'animation japonais.

Arrière-plan : décor dans lequel évolue les personnages.

Background : Voir Arrière-plan.

Ballon : voir Bulle.

Bande : ensemble de cases disposées sur une même rangée. Certaines bandes dessinées, comme Peanuts (Snoopy), peuvent proposer des gags présentés en un seul strip.

Bédéphile : lecteur passionné de bande dessinée.

Bishônen : beaux garçons androgynes que l'on rencontre dans les shôjo manga.

Blanc intericonique : entre-deux cases.

Bleu : épreuve tirée au format de parution, où le dessin est reproduit dans un ton très pâle (souvent bleu). La mise en couleurs est traditionnellement réalisée non pas sur la planche originale mais sur cette épreuve.

Boys love : voir Yaoi.

Bulle : 1. ballon sortant de la bouche des personnages de BD dans lequel vient s'inscrire le texte.
2. espace, à l'intérieur de la case, où sont calligraphiés les dialogues d'une bande dessinée.

Cadrage : choix d'un angle de vue et du plan définissant la grosseur du sujet dans la case (gros plan, plan moyen, plan large, etc.)

Camaïeu :

Caniveau : Entre-deux cases

Cartouche :

Case (ou vignette) : 1. unité de base de la narration en BD, elle consiste en un dessin encadré, généralement isolé par du blanc, et comprenant (ou non) des inscriptions verbales (bulles ou récitatifs).
2. Image le plus souvent délimitée par un cadre tracé par l'auteur.

Clair-obscur : Technique de dessin qui consiste à juxtaposer des parties claires avec d'autres obscures. Cette technique fut mise au point à la Renaissance sous le nom de Chiaroscuro.

Cliffhanger : Procédé narratif qui consiste à couper le récit à un moment de grande intensité. Littéralement, "cliffhanger" veut dire "accroché à la colline" et renvoie aux sérials américains des années 1910 comme Les Mystères de New York, The Perils of Pauline, dans lesquels le héros ou plus souvent encore l'héroïne est sur le point de passer de vie à trépas. La fin brutale de l'épisode amenait les spectateurs à revenir la semaine suivante pour découvrir la suite. Un bon exemple moderne de l'utilisation du cliffhanger se trouve dans la série 24 par exemple.

Coloriste : assistant spécialisé dans la mise en couleurs sur bleu.

Comic book : 1. recueil de bande dessinée américaine.
2. aux Etats-Unis, fascicule de bande dessinée proposant un épisode complet ou un chapitre d'une "saga" plus longue. Le comic book est un produit de presse, à périodicité régulière.

Comic strip : aux Etats-Unis, bandes dessinées paraissant dans la presse quotidienne. En semaine, elles se composent d'une seule bande, en noir et blanc (daily strip), tandis qu'elles bénéficient le dimanche d'un espace plus important en couleurs (sunday page).

Comics : terme désignant la bande dessinée dans les pays anglo-saxons. Signifie littéralement : "drôlerie"

Contre-plan :

Cosplay : concours de déguisement où les participants prennent l'apparence de héros de manga, de jeux vidéo ou de séries télévisées.

Couleur directe :

Couleur numérique :

Courant alternatif :

Courant indépendant : Voir Courant alternatif.

Crayonné : 1. état de la planche avant encrage. Esquisse (ou brouillon) plus ou moins travaillée par le dessinateur, avant la mise en place définitive.
2. Etat de la planche avant encrage. Le dessinateur exécute d'abord ses dessins au crayon, les précisant et les corrigeant jusqu'à ce qu'il en soit satisfait. Il les repasse à l'encre de Chine.

Crossover : le cross-over, textuellement "traversée" mais qu'on peut aussi traduire par "mélange", est une histoire dans laquelle deux personnages ayant chacun leur vie propre se retrouvent ensemble le temps d'une aventure. Maurice Leblanc en faisant rencontrer Sherlock Holmes et Arsène Lupin a fait l'un des premiers cross-overs de l'histoire. Mais la menace d'un procès par Conan Doyle l'amena à transformer le détective en Herlcok Sholmès. En matière de BD, les premiers cross-overs récurrents avaient pour héros Batman et Superman, qui furent bien bien vite membres de la même écurie d'édition et qui bénéficièrent d'une revue, World Finest Comics, dédiée à leurs aventures communes.

Découpage : 1. distribution du scénario dans une suite de cases qui forment une séquence narrative. Le découpage détermine le contenu de chaque image.
2. opération qui gère la répartition du scénario en cases, en pages et en chapitres.

Diptyque : histoire scindée en deux parties (2 tomes)

Effet cinétique :

Ellipse :

Encrage : mise au propre des dessins préparatoires réalisée avec de l'encre de chine.

Entre-deux cases : espaces (le plus souvent blancs ou noirs) qui sépare les vignettes d'une planche.

Ex-libris : vignette imprimée par un libraire pour personnaliser l'édition d'un album et fidéliser sa clientèle.

Fan service : apparition d'une scène de sexe ou de violence gratuits dans un récit.

Fanzine : 1. publication réalisée par des dessinateurs amateurs. Le terme vient de la contraction de fan et magazine.
2. Revue animée par des fans commentant l'actualité du neuvième art ou proposant la parution de bandes dessinées dites "amateurs".

Fumetti : bande dessinée d'origine italienne.

Gekiga : littéralement "image dramatique". Courant de la bande dessinée japonaise qui introduit dans les années 1950 une forte dose de réalisme dans ses récits.

Gouttière : entre-deux cases.

Hard Boiled : Terme que l'on pourrait traduire par "dur à cuir" mais qui trouve son exacte correspondance avec "roman noir". Ce genre de récit policier ne subordonne pas l'histoire à la découverte exclusive du ou des coupables. Né avec Moisson Rouge (Red Harvest -1929) de Dashiell Hammett, ce style narratif entend surtout dépeindre - pour mieux la dénoncer - la réalité crue d'un milieu social.

Hybride BD : métissage de la bande dessinée franco-belge et du manga.

Idéogramme : signe graphique qui représente le sens d'un mot et non un son.

Indés : Voir Courant alternatif.

Kawaï : littéralement "mignon". Style graphique caractéristique du shojô manga.

Lettrage : forme des lettres composant le texte placé dans les bulles ou les récitaifs. Action de tracer ces lettres, à la plume ou au rotring.

Ligne atome :

Ligne claire : 1. bande dessinée mise au point par Hergé qui se caractérise par un trait simple et par un dessin extrêmement dépouillé.
2. Fondé sur une stylisation du réel qui privilégie le dépouillement et s'interdit le plus souvent les hachures et les ombres, ce style graphique découle de la manière d'Hergé. Ses représentants modernes sont Floch', Ted Benoît et Yves Chaland.

Lignes de vitesse : procédé graphique donnant l'illusion de la vitesse grâce à des lignes brisées remplaçant les décors.

Lithographie : estampe obtenue grâce à une impression sur une pierre calcaire.

Mainstream : littéralement "courant principal" de la bande dessinée.

Manga : terme désignant la bande dessinée au Japon. Signifie littéralement : "images dérisoires".

Mangaka : auteur de bande dessinée japonaise.

Mangashi : magazine de prépublication de manga.

Mangashô : concours de dessinateurs amateurs organisés par les maisons d'édition.

Manhua : bande dessinée d'origine chinoise.

Manwha : bande dessinée d'origine coréenne.

Mise en abyme : Procédé narratif qui consiste à introduire dans un récit principal, une histoire secondaire qui est le reflet de la première. L'une des mises en abyme les plus connues est, dans le domaine de l'illustration, l'image de la Vache Qui Rit qui se répète ainsi indéfiniment.

Mise en page : organisation des cases dans la planche. Définit la forme, la superficie et l'emplacement de chacun des cadres.

Nekketsu : littéralement "sang bouillant". Etat d'un personnage de manga transcendé par une violente passion.

One-shot : A l'origine histoire unique, sans antécédent, ni suite. Le terme s'applique aussi désormais au concept un album=une histoire, fut-ce dans le cadre d'une série.

Onomatopée : assemblage de lettres imitant un bruit, un son.

Phylactère : voir Bulle.

Plan américain ou italien : isole de leur cadre un ou plusieurs personnages pris à mi-cuisse, se rapproche d'eux mais n'entre pas dans leur psychologie profonde.

Plan large :

Plan moyen (medium shot) : cadre les personnages en pied.

Plan panoramique :

Planche : 1. nom donné à une page de BD. La page originale est la feuille sur laquelle a travaillé le dessinateur.
2. page composée par un ensemble de cases.

Polyptique : histoire scindée en plus de trois parties (au delà de trois tomes).

Portfolio : emboîtage réunissant plusieurs images d'un même artiste ou autour d'un même thème.

Prépublication : parution d'une bande dessinée dans la presse avant sa sortie en livre relié.

Pulps : magazines américains imprimés sur du mauvais papier et publiant des romans populaires.

Récitatif : espace encadré accueillant un commentaire sur l'action ou une intervention du narrateur. Le terme désigne aussi le texte lui-même.

Roman graphique : bande dessinée développant un récit complexe qui s'affranchit des conventions de pagination nécessitées par les contraintes techniques.

Rotring :

Scanlation (ou scantrad) : de l'anglais scan et translation. Traduction en ligne, par des fans, de manga non encore adaptés en Occident.

Scénariste : personne qui imagine l'histoire, et qui fournit au dessinateur le découpage ainsi que les dialogues. Le dessinateur peut être son propre scénariste.

Séquence : succession d'images faisant partie d'un moment particulièrement narratif décrivant une action.

Sérigraphies : procédé d'impression ; l'image produite par ce moyen. A tirage limité, les sérigraphies BD sont des illustrations inédites ou des cases agrandies.

SD : voir Superdeformed.

Seinen manga : manga destiné à un public adulte.

Shôgun : seigneur féodal japonais.

Shôjo manga : manga destiné à un public d'adolescentes.

Shônen manga : manga destiné à un public d'adolescents.

Space-opera : catégorie de récits de science-fiction, consistant en épopées galactiques dont les personnages se déplacent de planète en planète au moyen d'astronefs.

Spin-off : A l'origine spin-off correspondait à l'émancipation de la filiale d'un groupe qui prenait ainsi sa totale indépendance. Le terme a été repris dans les domaines télévisuels et littéraires. Il indique qu'un des personnages d'une série devient le héros de sa propre série. A titre d'exemple Angel vis à vis de Buffy (comics et TV). Dans l'univers franco-belge, on citera Le Triangle Secret avec Herz, Inri et les Gardiens du Sang ou encore Blueberry et Alpha avec le cycle de jeunesse de ces héros.

Steampunk : uchronie se déroulant dans un monde qui n'aurait pas connu la révolution du moteur à explosion et dans lequel l'électricité serait soit absente, soit jouerait un rôle mineur. Ce sont donc les machines à vapeur (steam) qui sont la marque de cet univers. De fait, les récits steampunk se situent dans un monde assez similaire de celui qu'imaginaient des auteurs comme Robida ou Verne. Il est à noter que ce genre a également dérivé vers le fantastique puisque de nombreux auteurs incluent dans leurs récits des vampires, elfes, loups-garous, ...

Story manga : manga fleuve au style cinématographique, créé par Tezuka Osamu.

Strip : bande horizontale (ou parfois verticale) composée d'une ou de plusieurs cases. Voir Bande.

Superdeformed : déformation graphique, rapetissement humoristique d'un personnage qui peut apparaître dans un manga au dessin réaliste.

Superhéros : personnage positif doué de pouvoirs supranaturels (ou auquel ses adversaires prêtent une dimension surhumaine).

Tankôbon : livre relié en format poche reprenant les épisodes d'un manga déjà paru dans un mangashi.

Tirage de tête : 1. version luxueuse d'un album, imprimée en nombre limité en plus du tirage ordinaire.
2. édition limitée d'un album, le plus souvent numérotée et signée par l'auteur.

Trame :

Triptyque : histoire scindée en trois parties (3 tomes).

Uchronie : Alors que les récits d'anticipation déterminent ce qui pourrait arriver dans le futur, les uchronies racontent ce qui aurait pu arriver dans le passé. Le point d'inflexion de l'Histoire, par exemple Napoléon gagne à Waterloo, est appelé point de divergence.

Underground : 1. courant de bande dessinée alternative issu des mouvements de contre-culture des années 1960 et 1970.
2. bande dessinée contestataire publiée à la fin des années 1950 et dont le chef de file était Robert Crumb.

Vignette : voir Case.

Whodunnit : Altération de who has done it ? [Qui l'a fait ?]. Il s'agit donc d'un récit de détection dans lequel l'accent est mis sur la découverte de l'identité des coupables. En littérature policière, l'archétype est représentée par Agatha Christie. En matière de BD, c'est Ric Hochet qui tient ce rôle emblématique.

Yaoi : manga destiné à un public féminin racontant des histoires homosexuelles masculines.

Yakusa : équivalent japonais d'un membre de la mafia.

Yon koma : littéralement "quatre parties". Manga en 4 cases paraissant dans la presse quotidienne.

Yuri : manga généralement destiné à un public féminin racontant des histoires homosexuelles féminines.